contactez-nous

Cambodge une semaine : Top 5 des lieux à visiter

 

Le Cambodge est un pays désormais pacifié qui s’ouvre de plus en plus au tourisme. Il recèle des joyaux mondialement connus, comme le temple d’Angkor, qui a su résister tant bien que mal aux pillages et aux ravages du temps, mais aussi de nombreux vestiges khmers, sans laisser de côté les magnifiques paysages du pays. Lors d’une semaine au Cambodge, quels sont les cinq incontournables à ne pas manquer ?

 

Le temple d’Angkor Wat

Au Cambodge une semaine ne peut se faire sans visiter le temple d’Angkor Wat, qui est le plus grand du monumental complexe d’Angkor. Construit par Suryavarman II au début du XIIe siècle, c’est le temple le mieux préservé et le seul à être resté un important centre religieux du pays. Il constitue l’archétype même du style classique de l’architecture khmère. Pendant une semaine au Cambodge, on ne peut manquer d’admirer ses élégantes tours en bouton de fleur qui s’élancent harmonieusement vers le ciel, les douves d’un kilomètre et demi qui entourent le colossal monument, cependant tout en finesse architecturale.

 

Le temple Preah Khan

Le temple Preah Khan fait également partie des incontournables à faire pendant une semaine au Cambodge. Bâti en en 1191 par Jayavarman VII pour célébrer sa victoire sur les Chams, il s’agit d’un monastère bouddhique dont l’architecture exceptionnelle illuminera le séjour Cambodge une semaine. Il se distingue en effet par sa construction à plat, à la différence des abrupts temples de montagne, et son plan en labyrinthe dont le caractère étrange est renforcé par l’ample végétation, ce qui confère aux lieux une atmosphère très particulière. L’enceinte du temple abrite de nombreux édifices liés les uns aux autres par un vaste réseau de galeries droites que coupent des salles à colonnades. Mille choses sont à voir lors de la visite du temple Preah Khan pendant cette Cambodge une semaine : chaussées décorées, fleurs de lotus en grès, frises d’apsaras et autres inscriptions en sanscrit.

 

Kbal Spean

Si les temples sont nombreux à visiter lors d’ une semaine au Cambodge, la nature elle-même réserve bien des découvertes inoubliables. C’est notamment le cas avec la rivière Kbal Spean, ou rivière aux mille Lingas, constituée de sculptures creusées entre le XIe et le XIIIe siècles dans la roche même du lit du cours d’eau, sur une longueur de 200 mètres qui s’étendent entre une cascade et un pont. Elles étaient destinées à sanctifier l’eau qui coulait en ces lieux. Le chemin pour s’y rendre est en lui-même une merveille pendant le tour Cambodge une semaine, puisqu’il traverse la luxuriante jungle et offre des paysages sublimes.

 

Kampong Khleang

Le tour Cambodge une semaine passe également par la visite d’un village de pêcheur, pour plonger au cœur même de l’authentique vie des habitants du pays et leur mode de vie traditionnel, dans leur maison sur pilotis et pendant leur activité de production de poisson fumé. Une semaine au Cambodge est en effet l’occasion de marquer pleinement le dépaysement d’avec le mode de vie occidental et de plonger au cœur de la vie cambodgienne, au plus près de la réalité quotidienne. Il y a dans ce village environ 1800 famille pour un total de 6000 habitants et il a l’avantage, par rapport à d’autres sites touristiques, de combiner une partie avec maisons sur pilotis et une autre réellement flottante, dont les habitants se déplacent en fonction des saisons et du niveau des eaux du lac.

 

Phnom Penh

Une semaine au Cambodge ne peut faire l’impasse sur la capitale du pays, surnommée à l’époque coloniale « la perle de l’Asie du Sud-est ». Cette ville à la fois paisible et trépidante regorge de multiples visages à découvrir au cours d’un tour Cambodge une semaine : les traditions quotidiennes, l’héritage colonial, la jeunesse branchée et ses lieux tendance. Ce lieu chargé d’histoire est riche en visites à effectuer : le Musée national et sa collection de sculptures pré-Angkoriennes et Angkoriennes, le Palais royal, la Tour de la Victoire, le Vat Oulanom, les édifices coloniaux et art déco, le pittoresque marché russe, sans oublier l’éprouvante mais nécessaire visite du Musée du crime génocidaire (Tuol Sleng).